1x11 : Un de trop (And Then There Were 7)

Aller en bas

Appréciation de l'épisode

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

1x11 : Un de trop (And Then There Were 7)

Message par Cad le Mar 17 Oct 2006 - 15:44

- Résumé complet -


L’épisode commence par un flash-back. Michael achète une bague de mariage en platine (avant son incarcération)

Puis nous revenons à Fox River au moment du rendez-vous quotidien de Michael avec Sara. Chacun flirte assez ouvertement. Lorsque la Doc s’absente pour prendre soin d’un autre patient, Michael se précipite et presse le contenu de deux tubes dentifrices (remplis de produits chimiques) dans la bouche d’évacuation. Il vérifie aussi par la fenêtre que le câble a l’extérieur mène bien hors des murs de la prison.

Dans la cabane au fond des bois, Nick et Veronica discutent encore de l’argent du gouvernement : Nick veut faire tomber la Vice Présidente mais Veronica préfère se préoccuper de Lincoln. A l’extérieur du Cabanon, l’agent Quinn se frotte la joue avec du papier de verre pour simuler une blessure.

De son côte T-Bag frotte le mur (également avec du papier de verre ) de la salle de repos des gardiens. Il y a une altercation entre T-Bag et C-Note mais elle est interrompue par l’arrivée d’un gardien : la femme de Michael est arrivé au parloir de Fox River et souhaite le voir en "conjugale" (visite en pièce privée pour les couples mariés).

Bellick voit arriver cette belle brune qui parle avec un accent étranger : il est persuadé qu’il l’a déjà vu quelque part. La brune et Michael discutent dans leur pièce isolée, de tout et de rien. Elle lui dit qu’elle a un travail maintenant. Michael la félicite. Elle porte également la bague de mariage. Elle réussit à lui faire passer une carte de crédit trafiquée. A la fin de leur « entretien » ils se disent au revoir et Sara les aperçoit.

Fouille corporelle après la visite conjugale : Bellick se vante d’avoir déjà vu la femme de Michael quelque part mais Michael se contente de l’ignorer et d’endurer la fouille (mais où a t’il bien pu cacher la carte ?) De retour à la salle de repos, Michael se fait reprocher de "coucher avec sa femme" tandis que l’équipe se tape tout le boulot. Michael, énigmatique comme toujours, explique alors seulement qu’il a du "shopping à faire".

Le soir vient. Sucre et Michael sont dans leur cellule et Sucre découvre la carte de crédit : il prévient Michael qu’il court de grands dangers s’il est attrapé avec cette carte. Mais Michael décolle le dessus de la carte : c’était un autocollant qui contrefaisait une carte. En fait il s’agit d’un passe magnétique, qui permet de franchir certaines portes de la prison. Michael l’utilise pour accéder au lieu de stockage des effets personnels des détenus : il récupère la boîte qui contient ses propres affaires.

Les habitants de la cabane sont réveillés par un grand bruit. Quinn tambourine à la porte et demande de l’aide, en prétextant un accident : Nick le laisse entrer et tandis qu’il veut soigner Quinn, celui ci lui tire une balle dans l’épaule. puis, nous découvrons Veronica et LJ, otages de Quinn, attachés avec un bâillon sur la bouche. Quinn emmène LJ dans une autre pièce et parle avec Veronica : qu’en est-il des chances de survie de Nick alors qu’il a perdu tout ce sang ? Veronica doit choisir entre rester tranquille (et ne pas empêcher l’exécution de Lincoln d’avoir lieu) ou laisser mourir Nick dans les bois.

A Fox River, Michael regarde dans sa boîte. Grâce à des flash back, nous découvrons le moment où Michael a donné ses effets personnels, avant son incarcération. Dans la boîte devraient se trouver un dictaphone et une montre en or! Michael est furieux de constater que la montre a en fait disparu.

Dans les bois Quinn tente de manipuler LJ pour le faire parler. Sans succès.

Le jour suivant, Westmoreland et Michael discutent dans la cour. Westmoreland a pour nouveau codétenu le petit jeunot et il n’est pas très content. Le bleu interrompt la discussion et réclame une place dans l’équipe des travaux volontaires mais Michael refuse et il s’éloigne. Michael interroge Westmoreland sur les vols des effets personnels des prisonniers : est-ce que cela s’est déjà produit ? Westmoreland répond que les détenus ne s’en rendent généralement compte qu’après avoir purgé leur peine. Michael lui parle de sa montre et demande si Westmoreland ne l’aurait pas vue. Westmoreland lui signale alors une gardien bien connu dans la maison pour ses tendances à voler.

Bellick s’est procuré l’acte de mariage de Michael et découvre que Michael s’est marié la veille de son incarcération.

Dans la cour de la prison, Michael aperçoit sa montre au poignet du gardien dont lui a parlé Westmoreland !

Dans les bois, c’est au tour de Nick d’être interrogé mais là encore, sans résultat.

Michael va voir le jeunot et lui propose un marché : il pourra entrer dans l’équipe des travaux volontaires s’il l’aide à récupérer sa montre. Le jeunot est en fait un pickpocket mais la montre de Michael est tellement technique à voler qu’il faudra une diversion pour pouvoir la récupérer discrètement.

Pope appelle Westmoreland dans son bureau et lui apprend une très mauvaise nouvelle : sa fille est gravement malade. En fait, elle est en phase terminale de cancer et demande à revoir son père avant sa mort. Mais Westmoreland n’est pas autorisé à sortir, excepté pour les funérailles de sa fille.

Le jeunot simule un malaise dans sa cellule, alertant tous les gardiens. Tandis qu’ils s’occupent de lui, il a le temps de récupérer la montre de Michael.

Veronica tente de se détacher mais se fait surprendre par l’arrivée de Quinn. Il la fait culpabiliser : si elle ne s’était pas entêté à vouloir sauver son ex, son fiancé ne serait pas mort et rien de tout cela ne serait arrivée. Veronica ne parle toujours pas et alors que Quinn s’apprête à employer la torture elle se lève brusquement libérée et elle l’assomme avec une chaise. Elle court libérer LJ et Nick. LJ parvient à s’éloigner en courant dans les bois, sous les balles de Quinn.

Fox River. Westmoreland rend sa montre à Michael, de la part du jeunot. Il demande ensuite s’il y a toujours une place pour lui parmi l’équipe des fugitifs. Michael lui demande de mettre quelque chose sur la table et Westmoreland lui dit qu’il a l’argent de DB Cooper caché quelque part. Michael lui fait part de ses doutes : il avait un alibi en béton pendant le hold-up de DB Cooper puisqu’il était en prison. Westmoreland explique alors que c’était son père et non lui en prison. Mais Michael reste très soupçonneux, il veut des preuves.

Nous reprenons avec des images de Michael qui traficote quelque chose avec sa montre et son dictaphone à cassette.

Veronica est attrapée par Quinn dans les bois alors qu’elle cherchait à rejoindre LJ. Mais LJ parvient à la secourir et il jette Quinn dans un vieux puits.

Michael enterre son petit montage électronique dans la cour de la prison, juste sous le fil qui part de la fenêtre de l’infirmerie. Plus tard dans la nuit, la montre qui sert de minuteur, met en marche un enregistrement.

Bellick est en train de faire des recherches sur la brune et soudain il se souvient o% il l’a vu : il l’a croisé dans un bar DE strip-tease ou elle était danseuse. Il va là bas et réclame des infos à la brune : si elle ne lui dit pas ce que Michael a demandé en échange de sa carte verte, il ira la dénoncer à l’immigration. La brune admet alors qu’elle lui a remis une carte de crédit.

Quinn qui est coincé dans le puits appelle les deux agents Hale et Kellermann en leur demandant de tracer l’appel et de venir le chercher.

Westmoreland rejoint Michael dans la chapelle et lui montre un billet de 100$ qui provient du hold-up de DB Cooper. Plus de doute possible, Michael est enfin convaincu.

Kellerman et Hale retrouvent Quinn qui a une jambe cassée et qui est bien amoché au fond de ce puits. Il leur demande de le sortir de là mais au lieu de ça Kellerman referme le puits avec une planche en bois : après tout il est le seul à savoir que LJ est en liberté. Hale est horrifié et il veut l’en empêcher mais Kellerman le menace « Il y a aussi de la place pour toi en bas si tu veux ».

Sucre et Michael écoutent la cassette enregistrée la nuit dernière. Michael chronomètre et explique à Sucre que les gardiens passent sous la fenêtre de l’infirmerie toutes les 18 minutes. « Ce qui signifie que dans 4 jours, nous aurons 18 minutes pour que les sept d’entre nous traversent ce fil et passent de l’autre côté du mur, sans que l’on se fasse prendre »

Lincoln discute avec Michael qui a l’air préoccupé. Quand Lincoln demande ce qui ne va pas, Michael répond : « j’aurai besoin de cinq minutes pour me débarrasser des barreaux de la fenêtre de l’infirmerie et il nous faut deux minutes par personnes pour traverser. Nous sommes trop nombreux, il va falloir que l’un de nous ne participe pas ».


SOURCE : www.prison-break.fr

_________________

WMA - VOTEZ POUR MON SITE Merci ^^
avatar
Cad
WEM-III maniaque

Féminin
Age : 42
Localisation : Dans le coeur de Went...on peut rêver nan ?... ;)
Date d'inscription : 16/10/2006

http://www.wentworthmiller-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum