1x18 : Poker menteur (Bluff)

Aller en bas

Appréciation de l'épisode

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

1x18 : Poker menteur (Bluff)

Message par Cad le Mar 17 Oct 2006 - 16:00

ATTENTION SPOILERS - DIFFUSION EN FRANCE LE 25.10.06




- Résumé complet -


Dans l’épisode précédent, Michael a fait semblant d’avoir perdu la raison pour être incarcéré dans l’asile pour fous afin d’y rejoindre son ancien compagnon de cellule, Haywire. Mais hélas, son « ex » n’a pas semblé le reconnaître.

Cet épisode débute à l’endroit précis où s’est terminé le précédent, avec Michael essayant de rendre la mémoire à Haywire. La chance semble le quitter car il n’y arrive pas et on peut lire une grande frustration sur son visage jusqu’au moment où Haywire regarde Michael droit dans les yeux et lui demande si c’est lui le gars qui lui avait volé son dentifrice. Michael répond soulagé que c’est bien lui, mais avant d’avoir pu en dire plus, une infirmière les interromps pour donner ses pilules à Haywire, qui les avale sans rechigner. Par contre, Michael refuse de prendre les siennes et demande à parler au Docteur avant. L’infirmière ignore royalement sa requête et appelle un autre infirmier.

Bellick et un collègue font le toursde la cellule de Michael, ils en débattent comme si c’était une vraie chambre à louer. Ils imaginent que s’ils promettent de laisser un seul « locataire » dans la cellule pendant quelques mois, ils pourraient la mettre aux enchères pour les détenus intéressés.

Michael apprend que s’il n’accepte pas d’avaler ses médicaments, ils passeront de toutes façons par la porte de derrière. Il finit par se plier aux ordres mais s’arrange pour cacher les pilules sous sa langue avant de les recracher sans être vu. Quand il tente de parler à nouveau à Haywire, celui-ci est déjà entrain de planer à cause des médocs. Une nouvelle expression de grande frustration se dessine alors sur le visage de Michael.

Le complice de Bellick fait visiter la cellule à un acheteur potentiel qui en offre 200 dollars. Le détenu fait remarquer que les toilettes fuient et le gardien promet de faire réparer ça dans les 24 heures. T-Bag a entendu toute leur conversation et parait très inquiet.

Westmoreland montre à C-Note une photo de sa fille quand elle était petite. Il la glisse dans le boîtier d’une montre gousset en or qui lui a été offerte par sa femme à la naissance de leur fille. C-Note lui demande combien de temps il reste à vivre à sa fille malade et Westmoreland lui répond douloureusement qu’elle n’en a plus que pour une semaine ou deux. T-Bag débarque en annonçant la mauvaise nouvelle. C-Note lui demande quelle somme a offert l’acheteur et quand T-Bag lui répond 200 dollars, il leur dit que ce ne sera pas un problème. C-Note va donc proposer le double de la somme au gardien, mais celui-ci lui ment en déclarant qu’on lui en a au départ promit 250 dollars.

De retour dans l’aile de fous où Michael entraîne Haywire dans une pièce à part, seuls. Il baratine Haywire en lui disant qu’il a quelque chose de coincé entre les dents puis lui enfonce directement les doigts dans la gorge pour le faire vomir.

Linc est réveillé par un coup de téléphone de LJ. Le gamin se fout de la situation catastrophique dans laquelle il se trouve, il est bien trop dégoûté de ne pas avoir réussi à tuer Kellerman. Véronica attrape le combiné et explique à Linc qu’elle essaie de faire juger LJ par un Tribunal pour enfants, mais le problème c’est que LJ ne montre pas beaucoup de remords face à ses actions. Lincoln insiste pour voir son fils en personne et le remettre sur le droit chemin. Véronica lui promet qu’elle va lancer une pétition afin que Linc soit autorisé à recevoir des visites, mais il y a une chance sur un million que ça marche.

Dans la cour de la prison. C-Note rencontre le gars qui a vendu le batteur à œufs à Michael. C-Note explique qu’il a besoin de récupérer tout l’argent qu’on lui doit et que c’est extrêmement urgent.

Chicago, en ville. Kellerman, toujours avec sa blessure au cou, se fait coincer dans la circulation par un convoi de voitures gouvernementales peu rassurantes. L’agent Samantha Brinker lui annonce de façon théâtrale « Vous êtes fini, Monsieur le garde du corps » On lui interdit de faire quoique ce soit concernant Linc. D’ailleurs il ne fait à présent plus partie des Services Secrets puisque Owen Kravecki se trouve impliqué dans une enquête criminelle au sujet de LJ. Kellerman est furieux.

On retrouve les cinglés de service et Haywire que des infirmiers emmènent vers un groupe d’autres malades et qui marmonne dans sa barbe « C’est un chemin ».

C-Note est mal barré dans la cour. Le gars au batteur lui déclare que c’est à lui qu’on doit régler les dettes à présent. Il semblerait que les hommes de C-Note n’apprécient pas le fait qu’il se soit associé avec T-Bag. C-Note frappe son ancien pote mais en retour se fait tabasser par tout le monde.

Dans un débarras, Haywire vomit contre un mur, puis Michael commence à déboutonner le haut de sa combinaison et lui montre ses tatouages. « C’est le chemin qui mène en Enfer ! » « Non ce n’est pas ça. C’est tout le contraire » Haywire se met à fixer le tatouage avec intensité et la mémoire lui revient. Un sourire triomphant s’étale alors sur le visage de Michael.

A la cantine, C-Note rejoint Westmoreland et T-Bag qui déclare en le voyant « Oh, on dirait que la Banque d’Afrique n’autorise plus les prélèvements en ce moment » C-Note admet qu’il a tout raté. Alors T-Bag tourne son attention vers Westmoreland, qu’il appelle DB. Mais ce dernier nie un fois de plus être DB Cooper. Finalement T-Bag propose de participer à une partie de cartes menée par un détenu d’origine espagnole et qui se déroule en secret dans l’arrière cuisine. T-Bag avoue modestement qu’il est imbattable avec un jeu de cartes entre les mains mais qu’il faut sortir 50 dollars pour pouvoir participer à la partie.

Michael est toujours torse nu, il ôte le bandage dans son dos pour montrer la partie brûlée à Haywire. Celui-ci va et vient un petit moment puis commence à dessiner. Michael voit passer Manche, le cousin de Sucre et lui demande de lui faire passer un message : il va bien et essaie de combler les blancs. Manche acquiesce et jette un œil sur la brûlure de Michael. On voit un petit flash-back de Manche angoissé devant l’uniforme brûlé qu’il avait prêté à Sucre.

Westmoreland demande au gardien s’il peut faire le tours de la cellule « à vendre ». Il regarde une bible posée sur la table et on le revoit en flash-back donner à Michael cette même bible dans laquelle il avait glissé un billet de 100 dollars. Westmoreland remet cet argent à T Bag qui fait remarquer que le billet est daté de 1972, mais Westmoreland fait comme s’il n’avait pas entendu. Ensuite T-Bag rejoint C-Note qui lui demande de se dépêcher d’un air assez énervé. Mais quand T-Bag lui annonce qu’ils vont devoir jouer tout les deux dans cette partie, C-Note lui répond qu’il est meilleur aux jeux de dés. Alors T-Bag explique que s’il gagne la partie, on comprendra qu’il a triché et il ne fera pas long feu. Tout ce que C-Note aura à faire c’est miser toujours plus gros et ne jamais se coucher quand c’est le tourde T-Bag de distribuer. Personne ne soupçonnera qu’ils jouent à deux.

Nick essaie de trouver un chargeur pour le portable de Quinn. Il est entrain de regarder un étalage dans une boutique quand il se fait accoster par un homme en costard qui lui demande où est Véronica. Il lui rappelle d’être prudent et de se souvenir pour qui il travaille. Il ajoute de garder un œil sur Véronica car on aura bientôt besoin d’elle.

Haywire est de nouveau dans la lune et Michael se demande s’il a avalé ses médicaments. « Amène toi, tu as encore un truc entre les dents » et ils se dirigent vers le débarras. Mais une fois à l’intérieur, Haywire plaque Michael contre le mur, il lui reproche violemment d’être la cause de sa réincarcération dans l’asile de fous. Puis il lâche Michael et lui montre les dessins qu’il a fait en criant qu’il a compris que c’était un plan pour s’évader. « A présent, je le déchire ou tu me dis exactement comment tu comptes faire ? »

Michael est obligé de tout lui raconter et lui dit qu’il sortira d’abord seul mais qu’il viendra le rechercher plus tard. Sur quoi, Haywire menace de tuer Michael s’il le trahit.

Nick a l’air pensif et coupable. Véronica rentre et grâce au chargeur ils découvrent que le répertoire du portable de Quinn possède 322 numéros de téléphone.

Pendant ce temps là, dans l’arrière cuisine de Fox River, C-Note gagne beaucoup d’argent.

Kellerman casse du sucre sur le dos de l’agent Samantha Brinker. Caroline est très mécontente d’apprendre ce qu’elle a dit et propose de « couper les ponts ». Mais Kellerman suggère que s’ils font ça, la Compagnie retirera son aide pour la campagne présidentielle de Caroline. « Seulement s’ils l’apprennent, Paul »

C-Note continue à gagner pendant que T-Bag, comme toujours, agace tout le monde autour de lui. C’est le dernier touret C-Note semble bien parti, mais alors qu’il attrape ses cartes, l’une d’elles se retourne sur la table. Les autres joueurs exigent une nouvelle donne. T-Bag termine de distribuer et C-Note récupère finalement une mauvaise carte pour son jeu.

Pope rencontre Linc et lui annonce que sa requête pour voir LJ lui a été accordé. Il aura une heure de visite.

De retour à la partie de cartes. Jesus relance de 82 dollars. C-Note fait durer le suspens en comptant ses billets avant de miser. Puis il relance de 74 dollars. Jesus fait remarquer qu’il n’a plus rien mais C-Note conserve sa mise et du coup Jesus est obligé de se coucher. Sur quoi, C-Note gagne la partie et un nouvel ennemi en prime.

Haywire attrape une copie du dessin du tatouage et se glisse hors de sa chambre. Il se dirige vers la porte du sous sol, mais au moment où il l’ouvre l’alarme se déclenche et des infirmiers lui sautent dessus. Il hurle qu’il a un plan d’évasion mais ils l’emmènent sans l’écouter sous les yeux de Michael qui regarde la scène par la petite fenêtre de sa porte de chambre.

Dans la cour, C-Note tend 500 dollars au gardien qui lui balance que le prix est passé à 700 dollars. Alors C-Note appelle Westmoreland et lui demande sa montre. Bien sûr, il refuse, mais lorsque C-Note lui demande ; « Préfères-tu continuer à regarder la photo de ta fille ou la tenir vraiment dans tes bras quand tu seras sorti d’ici ? » Westmoreland capitule, il retire la photo de sa fille et donne la montre que C-Note amène aussitôt au gardien. Traîtreusement celui-ci prend la montre mais dit que quelqu’un d’autre a déjà payé 700 dollars. C-Note s’est fait rouler.

Sara rend visite à Michael. Il est adorable avec elle et lui offre un cendrier qu’il a fait lui-même pendant les ateliers de travaux manuels. Il lui avoue qu’il avait perdu la tête en cellule d’isolement mais qu’il va mieux à présent. Sara le croit, ses confrères lui ont d’ailleurs confirmé que Michael semblait aller bien. Mais elle lui rappelle que s’il ne révèle pas à Pope qui l’a brûlé, il sera renvoyé en cellule d’isolement.

Justement en section d’isolement, Manche collecte le linge sale et passe le message de Michael à Sucre qui lui demande de passer à nouveau un message. Mais Manche en a assez. Il a vu la brûlure de Michael et il ne les aidera plus à moins que Sucre lui dise ce qui se trame. A ce moment là, Linc l’appelle en lui disant qu’ils devraient pouvoir s’arranger.

A table, le moral est au plus bas chez les évadés. Manche débarque et leur annonce qu’il peut les aider. Mais C-Note réagit négativement et lui claque la tête sur la table. Il poursuit en racontant que Linc lui a donné sa parole. T-Bag est furax et menace Manche qui essaie de s’enfuir. Westmoreland réussit à calmer tout le monde et ils se mettent de nouveau à comploter.

Manche se dirige vers l’aile des fous puis il ressort et en passant près de Westmoreland, il lui remet un paquet que ce dernier cache aussitôt dans une poubelle.

Michael rencontre Pope et lui donne le nom du gardien qui l’a soi-disant agressé. Il lui raconte que ce gardien raquette les détenus et qu’il a brûlé Michael quand il n’a pas pu le payer. Pope est très en colère.

Véronica est frustrée. Il semble que tous les numéros du répertoire de Quinn soient périmés. Nick lui propose de demander l’aide d’un de ses amis à Washington.

Pope débarque devant Bellick et son pote en salle de repos sans rien dire. Il fait ouvrir de force le casier de l’autre gardien. Il est très énervé quand il trouve les 500 dollars en billets et les met dans sa poche. Bellick et le gardien se jettent des regards inquiets mais ne disent rien. Quand Pope trouve la montre, le gardien décide que c’est le moment d’essayer de se défendre « C’est un cadeau de mon vieux » « Et depuis quand tu t’appelles Charles et ton père Ann ? » Pope est furieux, il fouille encore dans le casier et cette fois découvre la chemise brûlée qui a du être déposée là par Westmoreland.

Le gardien véreux est escorté hors de la prison, il n’a plus de travail. Il jette à Bellick en passant devant lui
« Ne me regarde pas comme ça, tu es aussi pourri que moi. » Bellick lui répond froidement « Je ne me fais pas prendre »

Véronica poursuit ses investigations et Nick se sent toujours coupable. Il passe pourtant un coup de fil « Elle est là. je la tiens »

Michael est de retour dans sa cellule, il est accueilli par Westmoreland qui l’attendait et il lui restitue sa montre.

Dernier plan sur Linc qu’on emmène voir son fils, entouré d’hommes armés, menotté, il monte dans une camionnette. mais sur le trajet un camion percute le véhicule de la prison.


SOURCE : www.prison-break.fr

_________________

WMA - VOTEZ POUR MON SITE Merci ^^
avatar
Cad
WEM-III maniaque

Féminin
Age : 42
Localisation : Dans le coeur de Went...on peut rêver nan ?... ;)
Date d'inscription : 16/10/2006

http://www.wentworthmiller-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1x18 : Poker menteur (Bluff)

Message par Invité le Dim 31 Déc 2006 - 15:24

J'ai beaucoup aimé cet épisode avec la partie de poker que font T-Bag et C-Note. Le grand coup de bluff de C-Note est incroyable :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum