1x19 : La clé (The Key)

Aller en bas

Appréciation de l'épisode

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

1x19 : La clé (The Key)

Message par Cad le Mar 17 Oct 2006 - 16:02

ATTENTION SPOILERS - DIFFUSION EN FRANCE LE 25.10.06



- Résumé complet -



Lincoln revient à lui avec une vilaine entaille et il a certainement une commotion car il voit trouble. Kellermann arrive soudain en voiture et il tente d’étouffer Lincoln avec ses gants. Une autre voiture arrive alors et un homme coiffé d’une casquette de base-ball en sort ; demandant si quelqu’un a besoin d’aide. Kellermann répond non mais l’homme insiste en montrant la fumée qui sort du moteur de la voiture. L’homme sort un extincteur et il frappe Kellermann avec ! Cet homme n’est autre que l’inconnu aux cheveux blancs de Lincoln.

Sucre retourne au quartier des détenus et il est chaleureusement accueilli par Michael. Michael explique que la carte est complète, tout ce qui reste à faire maintenant, c’est récupérer la clé du bureau de Sara Tancredi
puisqu’ils arriveront par l’asile et non par l’intérieur même de l’infirmerie. Ils ne peuvent pas attaquer un gardien cette fois : seul le personnel médical a accès à cette clé. Westmoreland interrompt la discussion pour les prévenir: ils voient revenir Abruzzi, propre et bien coiffé. T-Bag est vert de rage (ou de peur ?).

Au déjeuner, Michael va voir Abruzzi qui l’embrasse comme un fils. Michael informe Abruzzi qu’il y a eu des petits contretemps dans le plan d’évasion et il veut savoir s’il est toujours partant. Abruzzi qui est tout mystique,
déclare que son âme a besoin de liberté. Et aussi qu’il a un avion prêt à décoller dehors.

Pope reçoit un rapport sur l’accident avec Lincoln : deux officiers sont morts et un autre est dans un état critique. Lincoln est toujours porté disparu. Pope est complètement dévasté : ils pourraient tous perdre leur boulot pour une affaire comme ça. Bellick lui suggère de garder ça pour lui pour le moment. Il explique qu’il est ami avec le sheriff du comté et qu’il va les aider à le retrouver rapidement. Il suffit juste de garder l’info secrète encore 4 ou 5heures. Pope lui dit d’agir comme bon lui semble. “Trouvez-le” lui dit-il.

Bellick se rend sur les lieux et le sheriff lui fait un rapport sur la situation. Apparemment Lincoln s’est enfui dans une Mustang. Kellermann est présent, avec un sac de glace sur la tête. Il donne un faux nom et se dépêche de partir avant d’être questionné par Bellick. Dans sa voiture, il en profite pour écouter les fréquences de la police.

La scène suivante se déroule dans l’infirmerie où Michael se fait soigner sa brûlure par Sara. II a des regards très intenses pour Sara mais aussi pour sa poche (dans laquelle se trouve la clé dont il a tant besoin). Lorsque Sara se tourne vers lui, il s’approche , tout doucement et… l’embrasse tendrement. Sara répond à son baiser mais c’est elle qui l’interrompt. « Que veux -tu de moi Michael ? » Et Michael lui répond « J’ai besoin que tu fasses quelque chose pour moi ."Tout le monde s’attend à ce qu’il réclame la clé car il a les yeux rivés sur elle mais il se contente de demander : « Attends-moi ». Elle lui explique alors qu’ils ne peuvent pas être ensemble tant qu’il est en prison mais Michael lui dit que ce ne sera pas éternellement le cas

Le jeunot entre dans sa cellule et il propose de payer le détenu pervers 100$ par mois mais le pervers refuse : il n’y a qu’une seule chose qui l’intéresse chez lui. Et il met le drap en place. Le jeunot se met à pleurer.

Dans la cour Michael demande au jeunot de voler à nouveau quelque chose pour lui. Seulement le jeunot n’est pas très chaud : la dernière fois qu’il a fait ça pour Michael, ça ne s’est pas vraiment bien passé pour lui. Il demande à Michael de tuer le détenu pervers en échange mais Michael ne peut pas faire une chose pareille. Le jeunot raconte alors à Michael pourquoi il a été incarcéré : Il a volé une collection de carte de base-ball. Seulement l’une de ces cartes valait 300 000 $ et il a été condamné à 5 ans ferme pour grand banditisme…

Lincoln se réveille dans une décharge. Il appelle son père. Et oui l’homme qui l’a secouru c’est bien lui. Le père de Lincoln lui explique qu’il va l’aider à disparaître. Il lui raconte toute l’histoire : il n’a jamais été alcoolique. En fait il travaillait pour la Compagnie, un groupe qui représente des multinationales. Ce sont ses membres qui dirigent le pays, peu ou prou, décident quelles lois doivent passer, quels jugent doivent être nommés etc. Il a du laisser sa famille pour pouvoir monter dans les étages. Lincoln n’est pas tout à fait convaincu par cette histoire.

Michael appelle sa femme et lui demande une nouvelle faveur. Elle refuse car c’est trop risqué pour elle.

Nick et Veronica vérifient la liste des appels. Apparemment 200 entreprises et résidences ont appelé le même numéro à Blackfoot dans le Montana.

Au même moment on voit Steadman remettant son dentier et appelant sa sœur. Il lui fait des critiques car elle baisse dans les sondages. Il se plaint également que les choses aillent trop lentement. “ La seule raison pour laquelle tu es encore en vie, c’est parce que je ne les laisse pas te tuer » lui dit-elle et il répond du tac au tac « Oh j’en suis convaincu mais ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi ils ne t’ont pas encore tué toi »

T-Bag se rase dans sa cellule quand Abruzzi se ramène. Mais il prétend juste vouloir enterrer la hache de guerre. Ils se serrent la main. T-Bag en a fait dans son pantalon.

Pope hurle après Bellick : il lui donne deux heures de plus pour trouver Lincoln. Après ça il alertera la presse. Bellick s’en va et le jeunot l’interpelle pour réclamer un transfert de cellule. Bellick se détourne de lui.

Dans la cellule du jeunot, le drap est tendu. Le pervers le prévient « Détends toi, ça fera moins mal » Le jeunot demande à utiliser le lit du haut, celui du pervers. Celui ci accepte volontiers et commence à préparer un nid douillet mais le jeunot sort une lame de rasoir et découpe le pervers.

Sara va déjeuner et elle est interceptée par la femme de Michael. Elle veut lui parler, soit disant parce qu’elle a peur qu’il arrive quelque chose à Michael. Elles vont dans un restaurant et la femme de Michael lui raconte comment elle l’a rencontré. Elle est venue aux USA avec un homme qui lui avait promis un bon job mais en fait il ne s’agissait que d’un mac, prêt à la vendre. Michael a payé et, au lieu de la garder pour lui-même, il l’a laissé en liberté. Sara lui demande quels ennuis menacent Michael mais la brune esquive et se lève en faisant tomber son sac : Sara l’aide à ramasser ses affaires.

Le père de Lincoln lui raconte que c’est lui, la fuite de l’affaire Ecofield. Pour couvrir la faillite et empêcher toute enquête plus poussée, la Compagnie a fait croire à la mort de Steadman. Ils ont pris Lincoln comme Bouc émissaire pour l’attirer lui. Mais il a préféré sacrifier son fils. Lincoln lui parle des autres personnes qui ont été sacrifiées : Lisa, Michael en prison, LG en fuite.. Mais le père de Michael refuse de porter le chapeau : tout ces faits là sont la responsabilité de Lincoln uniquement.

T-Bag s’apprête à aller massacrer Abruzzi mais il est intercepté par C-Note qui lui rappelle qu’Abruzzi est le seul à pouvoir fournir un transport aérien après leur sortie de Fox River. Abruzzi aperçoit alors T-Bag qui recule et renonce…

Sara ne retrouve pas les clés de son bureau.

C’est l’heure de la visite, Michael reçoit sa femme et lui dit que c’était mal de sa part de demander à ce qu’elle récupère la clé, qu’il va trouver un autre moyen. Mais à sa grande surprise la belle brune lui tend alors les fameuses clés. « Maintenant nous sommes quittes ». Avant de partir définitivement, elle lui parle de Sara :« La femme médecin…elle s’inquiète pour toi ».

Sheriff appelle Bellick avec sa radio pour lui donner l’emplacement de la Mustang. Kellermann intercepte l’info et se rend à la décharge. Il se met à la recherche de Lincoln et son père. Une voiture de police arrive également avec Bellick à l’intérieur. Kellermann met un silencieux à son pistolet et menace Lincoln. Celui-ci demande discrètement à son père de s’enfuir puis il appelle Bellick et met les mains en l’air. Kellermann est obligé de fuir au plus vite.

Sucre raconte à Michael ce qui est arrivé au détenu pervers, pendant que Michael réalise un double de la clé du bureau de Sara. Celui-ci est actuellement à l’infirmerie et il a menti sur sa blessure pour retourner avec le jeunot.

Sara et Katie, l’infirmière, fouillent le bureau de fond en comble. Katie demande à Sara la dernière fois qu’elle a vu ses clés. Sara lui répond que c’était au moment du déjeuner lorsque la femme de Michael a fait tomber son sac à la fin de leur entretien. Elle réalise que c’est la brune qui a profité de ce moment pour dérober les clés. Sara vérifie alors le registre des visites aux détenus : évidemment Michael a reçu une visite de sa femme.

Abruzzi demande à Michael où se trouve Fibonacci. Abruzzi part dans une explication tordue et mystique toujours, comme quoi il faut qu’il pardonne à tous ses grands ennemis. Michael n’est pas touché par cette histoire et refuse, sans surprise. Abruzzi lui dit que ce n’est pas grave, qu’il peut attendre. Il appelle Nick et lui dit qu’il est en standby. Il veut que Nick amène Veronica à l’aéroport.

Le jeunot se plaint à nouveau ; Michael lui demande pourquoi il ne se fait pas mettre en cellule d’isolement et le bleu lui répond qu’il faudrait qu’il avoue ce qu’il à fait au prisonnier vicelard : 20 ans de réclusion pour lui ! Michael lui dit qu’il y a peut-être une autre issue et il veut savoir s’il peut lui faire confiance… Michael s’apprête à lui parler du plan…

Lorsque Sara entre dans l’infirmerie ou l’attend Michael, elle est glaciale. Michael lui demande s’il y a un problème avec ce qui s’est passé entre eux le matin même ? Sara lui répond qu’elle a très bien compris ce qui s’était passé ce matin. Katie l’infirmière entre soudain, elle a trouvé les clés de Sara et veut savoir si elle souhaite encore changer la serrure. Sara fixe bien Michael des yeux en répondant à Katie « Faites entrer le serrurier » Elle remarque que Michael est mortifié et elle lui demande des explications. Puis elle le rejette totalement et s’en va.

Lincoln revient à Fox River et Pope demande une surveillance 24h/24.

Le lendemain, le jeunot vient voir Bellick et lui annonce fièrement : "Scofield et toute l’équipe des travaux volontaires préparent leur évasion". On voit ensuite que Bellick fouille à fond la salle de repos des gardiens. Alors qu’il court partout, il découvre que le sol sonne creux. Il soulève le tapis et il découvre le trou ! ...


SOURCE : www.prison-break.fr

_________________

WMA - VOTEZ POUR MON SITE Merci ^^
avatar
Cad
WEM-III maniaque

Féminin
Age : 42
Localisation : Dans le coeur de Went...on peut rêver nan ?... ;)
Date d'inscription : 16/10/2006

http://www.wentworthmiller-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum