1x20 : Sans retour (Tonight)

Aller en bas

Appréciation de l'épisode

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

1x20 : Sans retour (Tonight)

Message par Cad le Mar 17 Oct 2006 - 16:04

ATTENTION SPOILERS - DIFFUSION EN FRANCE LE 01.11.06



- Résumé complet -



Bellick est toujours bouche bée face au trou qu’il a découvert quand Westmoreland le frappe à la tête avec une pelle. Mais ça ne suffit pas à l’assommer et ils se battent. Westmoreland réussit enfin à l’assommer à l’aide d’une thermos en métal, mais pas avant qu’un éclat de verre l’ait blessé à l’abdomen. Il l’enlève en grimaçant de douleur, puis regarde le corps de Bellick inconscient, il craque intérieurement.

Dans la cour, T-Bag s’interroge sur les chiens-pisteurs. Il dit aux autres qu’ils leur faut absolument se débarrasser de leur odeur s’ils ne veulent pas être retrouvés par les chiens. Michael est d’accord et conseille que chacun nettoie à fond sa cellule. T-Bag rajoute « Soit tu te débarrasses de ton odeur, soit tu en changes. » Pendant qu’ils conspirent, Westmoreland perdant son sang, pousse une poubelle à roulettes à l’extérieur de la salle de repos des gardes.

Abruzzi annonce qu’il ne leur reste plus que 3 jours de travail dans la salle de repos et Michael lui répond que c’est largement suffisant pour trouver un moyen de passer la porte du bureau du Docteur et sortir Linc de sa « boite ». Manche annonce que les nouvelles combinaisons devraient arriver le lendemain. Mais Westmoreland surgit auprès d’eux et leur casse le moral en déclarant « On doit se tirer d’ici, maintenant ! »

Suite à la déclaration de Westmoreland, c’est la panique parmi les évadés. Il raconte qu’il a caché le trou aussi bien qu’il a pu. Bellick se retrouve donc pieds et poings liés, bâillonné au fond du trou. C-Note fait remarquer que tôt ou tard (et plus certainement tôt), quelqu’un se rendra compte que Bellick manque à l’appel. Et Abruzzi ajoute que la prison sera alors mise sous haute surveillance jusqu’à ce qu’on le retrouve et que personne ne pourra s’évader. C’est là que Michael lâche qu’ils vont s’échapper le soir même.

« Gueule d’ange, nous ne sommes pas prêts pour nous évader ce soir » susurre T-Bag et les autres partagent son sentiment. « Alors, restez ! » crache Michael d’un ton méprisant. « Je ne manquerais pas de lire les journaux demain matin pour voir combien d’année vous aurez pris quand ils auront compris qui a creusé le trou en salle de repos ! » Les évadés sont mouchés !

Michael quitte Abruzzi en lui ordonnant de tenir son avion prêt. Il demande à C-Note de dérober du peroxyde dans les cuisines (apparemment, c’est un produit utilisé pour laver le sol). Il annonce qu’il va s’occuper de récupérer la clé du bureau du Docteur et donne l’ordre à tous de se débarrasser de leurs odeurs dans leurs cellules. Il ajoute qu’ils s’évaderont après le dîner, à 19h00, sans passer par la salle de repos des gardiens, mais par le trou dans le mur de sa cellule. Ils se mettent tous à protester ! Ils sont 8 et ce plan ne leur laisse que très peu de temps pour tous y arriver « Ils seront à nos trousses ! » proteste Sucre. Michael lui répond qu’ils le sont déjà.

Sur le chemin qui les ramène vers leur cellule, Sucre aborde le cas de Linc. Il rappelle à Michael que Linc est sous surveillance 24 heures sur 24 et que même s’il ne réussit pas à le sortir de là, ils devront quand même s’évader ce soir. Michael acquiesce à peine et lance un coup d’œil vers Tweener de l’autre côté du bloc.
Veronica est au téléphone, entrain de se renseigner sur la maison du Montana. Il semblerait qu’elle ait été achetée par une société en lien avec Steadman. Veronica demande à Nick de faire sa valise car ils s’en vont dans le Montana. Pour une fois, elle prend la bonne décision !
De retour dans le trou. Bâillonné et ligoté, Bellick se réveille, il prend vite conscience de ce qui s’est passé. Il est furieux.

A la cantine, Michael surprend deux gardiens qui commentent l’absence de Bellick.

T Bag déambule entre les tables du réfectoire, il récupère des poignées de choux de Bruxelles restant dans les assiettes des autres détenus et les fourre dans ses poches.

Michael s’approche de Tweener qui parait assez nerveux. Il lâche « Ce soir » et refuse de répondre à ses questions, il lui dit juste d’aller voir Sucre pour connaître les instructions.

Caroline rencontre plusieurs hommes de la Compagnie. Ils sont énervés car apparemment le Président a changé d’avis et prévoit de signer le projet de loi sur l’énergie. Ils rappellent à Caroline qu’elle n’est rien sans leur aide et lui ordonne d’obliger le Président à revenir sur sa décision et à faire opposition à ce projet de loi.

Sara rejoint Michael à l’infirmerie, elle reste de marbre lorsqu’il tente de lui parler. Quand elle aborde le sujet des clés et lui demande d’être un homme et d’admettre ce qu’il a fait, il lui avoue. Elle le questionne sur ce qu’il recherchait. De la drogue ? Des aiguilles ? Rien de tout cela, il prévoit de faire sortir son frère de prison. Elle est déstabilisée et lui conseille de ne pas en dire plus. Elle lui rappelle qu’elle a le devoir de rapporter ce qu’il vient de lui avouer. Michael sait ça, mais il insiste sur l’innocence de Linc. Elle lui réplique qu’elle a fait ce qu’elle a pu en allant supplier son père et à présent il veut encore qu’elle enfreigne la loi ? Non, ce qu’il lui demande, c’est juste de faire une erreur en « oubliant » malencontreusement de fermer sa porte à clé. Alors, elle a un déclic et comprend tout. Elle lui demande s’il lui a joué la comédie depuis le début. Michael admet qu’effectivement qu’il a joué un rôle au début car il avait besoin de venir à l’infirmerie, mais que ses sentiments envers elle ont changé par la suite. Il avoue que c’est une torture pour lui de penser qu’elle ne le croira jamais. Sara ne sait quoi lui répondre et quitte le bureau.

Abruzzi discute au téléphone avec son sbire et lui annonce que c’est pour ce soir. Ils mettent au point les derniers détails et le sbire lui apprend que l’avion ne comporte que 3 places. Abruzzi réplique que c’est tout ce dont ils ont besoin car les 3 places seront réservées « aux trois qui seront encore en vie »
Véronica est occupée à faire les réservations pour leur voyage lorsque Nick reçoit un coup de fil. C’est Abruzzi qui lui ordonne d’amener Véronica à l’aérodrome ce soir. Nick panique en comprenant que les choses s’accélèrent, il se plaint que ça devient risqué.

Dans la cour, Tweener interroge le garde Horrny sur Bellick. Il affirme qu’il l’a vu le matin même. Westmoreland empêche Tweener d’en dire plus au risque de mettre la puce à l’oreille du garde.
Abruzzi glisse dans sa poche quelques poignées d’engrais.

C-Note s’approche de Michael et lui révèle que T-Bag a l’intention de tuer Abruzzi. Il lui montre la lame qu’il a confisquée à T-Bag et rappelle à Michael qu’ils ne peuvent pas se permettre de complications. Michael est d’accord, ils échangent une poignée de main par laquelle C-Note lui glisse discrètement la lame.

Dans la salle de repos, Michael demande aux évadés de revêtir leur tenue de prisonnier par-dessus leur bleu de travail. C-Note lui fait signe de se taire en indiquant la présence de Tweener. Et là, Michael lâche le morceau en révélant que Tweener est de la partie. Ils protestent tous mais Michael ajoute qu’il lui est redevable. Sur le chemin qui les ramène à leurs cellules, un gardien les arrête et les interroge à propos d’une goutte de sang qu’il a découvert sur le sol ( merci Westmoreland !) Michael fait exprès de se couper le pouce avec la lame qu’il a dans la poche et le montre ensuite au gardien en disant que c’est lui qui s’est coupé en travaillant. Une fois ce moment de frayeur passé, Michael s’inquiète de la condition physique de Westmorland, ce dernier lui répond qu’il sera parfaitement capable de participer à l’évasion ce soir.

Sara est assise dans sa voiture garée à l’extérieur d’un bar. Elle appelle son tuteur mais raccroche aussitôt.

Le bureau de directeur : Pope est tout excité par son anniversaire de mariage qui a lieu le soir même. Il remercie Michael une fois de plus pour tout et lui demande s’il y a quoi que ce soit qu’il puisse faire pour lui. Justement Michael a une requête.

Et nous voilà avec Linc qui raconte à Michael leurs histoires de famille et de père retrouvé pendant que son frère inspecte soigneusement sa cellule. Il informe Linc qu’ils doivent s’évader ce soir, puis se met à marmonner quelque chose concernant les chaînes. Mais Linc lui ordonne brutalement d’arrête ça et de partir sans lui.

Les cuisines de la prison : C-Note transvase du peroxyde dans des sachets en plastique qu’il cache sous son pantalon mais il se fait repérer par un autre détenu qui l’attaque. C-Note lui lance du peroxyde à la figure et le frappe en retour. Il gagne.

Sara regarde son verre, soucieuse. Quand elle entend à la télé que le nom de son Gouverneur de père est sur la liste qui soutient la candidature de Caroline, elle quitte le bar sans toucher son verre.
La nuit arrive. Bellick n’a toujours pas été trouvé.

T-Bag écrase les choux de Bruxelles sur sa couchette. Abruzzi fait de même avec l’engrais, ce qui énerve son co détenu. Westmoreland nettoie son mur. La porte de la cellule de Tweener s’ouvre, un gardien portant les affaires d’Avocado entre et averti Tweener que son co détenu va beaucoup mieux et qu’il doit réintégrer sa cellule ce soir. Puis il l’interroge sur la conversation qu’il a eue au sujet de Bellick et veut savoir s’il l’a vraiment vu le matin même. Tweener jette un œil vers Michael qui passe justement devant sa cellule, et dit qu’il s’est trompé et qu’il a vu Bellick la veille.

La cellule de Michael : Sucre verse le peroxyde dans les toilettes pour décolorer leurs bleus de travail afin qu’ils deviennent blanc comme les uniformes de l’unité psychiatrique. Sucre aborde le cas de Linc et Michael lui répond de s’occuper juste des bleus de travail.

Caroline rencontre le Président et lui demande de changer sa décision concernant le projet de loi sur l’énergie. Le Président lui réponds que le projet de loi n’est pas parfait, mais qu’il faut au moins faire quelque chose. Il lui fait remarquer qu’elle-même à voté Pour, mais elle renchérit en disant qu’il approche de la fin de son second mandat alors qu’elle est dans la course pour l’année prochaine. Le Président lui répond que justement il songe fortement à lui retirer son soutien en faveur de la candidature d’un autre Sénateur. Elle lui dit qu’il ne peut pas faire ça. Mais il l’a détrompe et ajoute qu’elle représente tout ce qui est mauvais dans la politique. Qu’elle vote les lois par profit et non pour le bien du peuple. Qu’elle ne présente pas sa candidature pour offrir quelque chose de différent mais par ambition personnelle. Caroline lui réplique qu’il a fait la même chose étant donné qu’il lui a demandé de rejoindre son équipe parce qu’elle était une femme et que cela lui apporterait des votes féminins. Le Président coupe court à la conversation et la quitte.

Horny et un autre gardien aident Pope à déplacer la réplique du Taj Mahal. Mais le toit s’effondre dès qu’ils commencent à le soulever. Pope réclame Michael sur le champ !

Les bleus de travail sont prêts. Michael est entrain de demander à Sucre de les sécher au moment où un garde vient le chercher. Les autres évadés voient Michael en route pour rejoindre Pope et se demandent ce qui se passe.

Bellick se débat toujours dans son trou. Il réussit finalement à accrocher la corde qui lui lie les mains sur une petite aspérité aiguisée.

Sara va voir son père et exige de savoir s’il a seulement jeté un œil au dossier de Linc comme elle lui avait demandé. Il refuse de répondre mais comme elle insiste il finit par admettre qu’il n’avait aucune raison de consulter ce dossier. Blessée, elle veut savoir s’il avait décidé de soutenir la Vice Présidente avant ou après avoir signer la peine de mort. Le Gouverneur est excédé et refuse de discuter de question d’éthique et de morale avec une « droguée et une voleuse. » Il lui rappelle qu’elle n’a pas eu de scrupules à lui demander de bafouer la loi pour la sortir des problèmes où elle s’était fourrée avec son copain junkie, en plusieurs occasions. Il lui lance à la figure de « grandir » avant de clore la discussion.
Abruzzi surprend le garde Horny entrain de dire qu’il va informer Pope de la disparition de Bellick.
Véronica est prête à partir quand Nick pointe une arme sur elle. Elle lui demande pour qui il travaille et lui crie de la regarder dans les yeux en le traitant de lâche.

On apprend que Bellick habite encore chez sa mère quand Pope l’appelle au téléphone pour la questionner sur son fils. Elle lui annonce qu’elle a discuté par téléphone avec lui le matin alors qu’il venait d’arriver à Fox River. A la suite de cela, Pope ordonne qu’on fouille le parking de la prison pour trouver la voiture de Bellick. Puis il fait entrer Michael dans son bureau.

On a un montage de plusieurs séquences montrant Sucre qui pense à Maricruz et à son futur bébé ; Abruzzi qui se rappelle sa « renaissance » ; T-Bag qui revoie la scène où il a dit à Susan qu’il reviendrait se venger ; C-Note qui pense à sa famille pendant que l’autre détenu qu’il a frappé lui lance un regard de tueur, Tweener qui a une vision de Avocado qui le pousse à décolorer sa combinaison de travail ; Westmoreland qui pense à sa fille puis regarde sa blessure à l’abdomen qui saigne toujours,la douleur tord ses traits, et finalement Linc en train de revivre sa (non) exécution.

L’infirmière Katie ferme à clés le bureau alors que Sara en ville déambule le long des quais plongée dans ses pensées.

Pope est entrain d’expliquer ce qui est arrivé au mini Taj Mahal quand Michael lui sort le petit support en bois et le claque sur la table. Pope ne comprend pas. Michael s’excuse mais lui avoue qu’il avait besoin de revenir ici. Il sort sa lame et lance « Je m’évade. Et vous allez vous assurer que mon frère vient bien avec moi. »


SOURCE : www.prison-break.fr

_________________

WMA - VOTEZ POUR MON SITE Merci ^^
avatar
Cad
WEM-III maniaque

Féminin
Age : 42
Localisation : Dans le coeur de Went...on peut rêver nan ?... ;)
Date d'inscription : 16/10/2006

http://www.wentworthmiller-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum