1x03 : Mise à l'épreuve (Cell Test)

Aller en bas

Appréciation de l'épisode

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

1x03 : Mise à l'épreuve (Cell Test)

Message par Cad le Lun 16 Oct 2006 - 18:35

- Résumé complet -


On reprend là ou les choses s’étaient arrêtées dans l’épisode précédent. L’un des gars d’Abruzzi rigole très fort aux dépends de Michael ou plus exactement aux dépends de ses doigts de pied. La torture tourne court malgré tout, car deux gardiens de prison se précipitent alertés par les cris de Michael. Ils l’emmènent en urgence à l'infirmerie en laissant les orteils par terre. Sara Tancredi soigne Michael et demande à Bellick de mener une enquête mais Bellick préfère couvrir Abruzzi : il prétend donc qu’il ne s’agissait que d’un accident de jardinage !

Michael retourne travailler en PI, tandis que Lincoln s’emporte violemment contre Abruzzi. Michael lui dit de laisser tomber et d’oublier. Michael lui explique qu’ils auront absolument besoin d’Abruzzi, plus exactement de ses connexions avec un petit aéroport pas très loin de la prison. S’ils arrivent à rallier Abruzzi, ils pourront avoir un avion prêt à décoller pour eux le soir de l’évasion. Michael fait également remarquer qu’ils ont besoin de Sucre : il n’y a pas le choix, c’est le compagnon de cellule de Michael et il verra forcément que Michael creuse le mur !

T-Bag, toujours énervé par la mort de sa "pute", se procure un "couteau à éventrer" : c’est une lame à crochets qui inflige un maximum de souffrances en sortant les intestins de la victime sans le tuer, jusqu’à ce que l’infection s’y loge.

L.J. (le fils de Lincoln) rencontre son officier de probation qui lui impose de passer du temps avec un "mentor" de Fox River: ce sera son père évidemment.

Pendant PI, Sucre voit Michel en train de cacher un téléphone portable dans un placard. Michael lui dit d’oublier ce qu’il a vu ..Sucre est très énervé car il aurait besoin de ce téléphone pour appeler sa copine Maricruz.

Pope rend visite à Linc et lui demande de faire la liste des personnes que Lincoln souhaiterait voir assister à l’exécution.

Veronica, quant à elle, va de nouveau voir Leticia Berris. Leticia, complètement paniquée, sort un flingue qu’elle pointe sur Veronica. Veronica réussit à la calmer et lui demande d’aider Lincoln : tout ce qu’elle a à faire, c’est témoigner et Veronica la fera entrer dans un programme de protection des témoins. Leticia accepte.

Dans la cour de la prison, Lincoln surprend une conversation entre Sucre et ses amis. Sucre se vante d’avoir en sa possession un téléphone portable. Ramené à l’intérieur, Lincoln appelle Bellick et lui dit qu’il connaît un détenu qui cache un téléphone portable et qu’il donnera son nom si Bellick lui permet de sortir de sa cellule plus souvent. Bellick accepte et Lincoln donne le nom de Sucre.

Le jour des visites est riche en évènements : Philly vient voir Abruzzi et l’interroge pour savoir s’il a avancé au sujet de Fibonnacci, s’il a pu faire parler Michael. Abruzzi lui tend une petite boîte blanche : elle contient les orteils de Michael ! Abruzzi explique que même en utilisant cette méthode extrême, il n’a pas pu faire parler Michael. Philly qui décidément refuse de devenir le copain de chambrée d’Abruzzi en prison, lui ordonne de faire le nécessaire : pour rendre la chose plus dramatique, Philly a amené les enfants d’Abruzzi en salle de visite "Papa ! Papa !" les enfants se précipitent pour lui annoncer la bonne nouvelle : ils vont désormais passer un certain temps dans la maison d’oncle Philly sur le lac. Abruzzi a l’air nettement moins enthousiaste que ses enfants.

Bellick prévient Sucre : soit Sucre renonce à ses visites conjugales avec Maricruz, soit il indique ou se trouve le téléphone portable ! Bellick ramène Sucre en PI mais n’a pas l’air de chercher le téléphone ce qui signifie que Sucre n’a pas parlé. Lorsque Bellick est parti, Sucre demande le téléphone à Michael. Michael lui donne : il se brise en deux ! il s’agissait d’un faux téléphone, fait en savon. Sucre est furieux naturellement car il a perdu le droit de voir Maricruz en visites conjugales, tout ça à cause d’un téléphone bidon. Michael tente de le rassurer : il lui explique que c’était un test pour vérifier qu’il était digne de confiance puis il lui explique tout le plan d’évasion. Sucre s’emporte : il se moque du plan de Michael, il sort dans 16 mois, il va se marier avec Maricruz et il ne veut pas avoir à se planquer pendant la cérémonie. Sucre menace de tabasser Michael s’il tente quoi que ce soit dans sa cellule qui pourrait compromettre sa sortie de prison dans 16 mois.

On revient à Veronica. Elle a fait venir Leticia Berris dans son bureau d’avocat. Leticia lui explique que des types du gouvernement ont payé la dette de Lincoln à Crab mais elle ne sait pas du tout pourquoi. Elle quitte le bureau un instant pour aller fumer une cigarette, pendant que Veronica tape le témoignage.

C’est au tour de Kellermann d’apparaître dans le bureau de Veronica. Il l’interroge sur la cassette vidéo de surveillance.. Veronica ne comprend pas très bien pourquoi les services secrets s’intéressent à cette affaire. Kellermann explique qu’ils sont sûrs d’avoir capturé le bon suspect mais qu’elle doit les appeler si elle trouve la moindre preuve de l’innocence de Lincoln. Après le départ de l’agent, Veronica se met à la recherche de Leticia mais il semble qu’elle ait disparu.

La journée de Michael continue d’empirer : Sucre a demandé à être transféré dans une autre cellule et tandis qu’il tente de retourner à sa cellule, Michael se fait pousser par T-bag et les gars d’Abruzzi dans une pièce isolée. T-Bag n’arrête pas de faire des remarques grinçantes, comme quoi Michael est encore plus beau lorsqu’il a peur. (ce qui est le cas) T-Bag décide qu’un viol collectif de prison est une excellente mise en bouche avant d’éventrer quelqu’un. Lorsque T Bag sort son couteau « L’éventreur », Abruzzi lui envoie un coup de coude en pleine tête. Michael ne sait pas trop à quoi s’attendre. Les gars d’Abruzzi bastonnent T-Bag et pendant ce temps Abruzzi fait sortir Michael de la pièce. Il lui dit qu’il veut faire amende honorable pour le coup des orteils. En tabassant un type qui voulait violer et tuer Michael, Abruzzi pense avoir effacé sa dette. Abruzzi fait désormais partie de l’équipe, il obtiendra un avion contre Fibonnacci.

Encore une visite, cette fois ci de LJ à Lincoln, son mentor. Les choses se calment entre eux deux et LJ accepte d’assister à l’exécution de son père.

Michael est en train de dévisser les clous de l’évier dans sa cellule lorsque Bellick lui amène un nouveau compagnon de cellule : il s’agit d’Haywire, un prisonnier fraichement libéré de la section "psychiatrique" de Fox River.

Linc et Michael discutent ensemble de ce nouveau compagnon indésirable et conviennent de ne pas l’intégrer à l’évasion. Michael décide que dorénavant il travaillera de nuit, lorsque Haywire sera endormi.

La scène suivante se passe dans les bois ou Hale et Kellermann, qui ont kidnappé Leticia, s’apprêtent à la tuer et cacher le corps. Leticia, les mains attachées, parvient à s’enfuir mais se fait vite rattraper. Hale ne peut se résoudre à la tuer lorsqu’elle demande grâce. Mais Kellermann prend les devants et lui loge une balle dans la tête. Les deux agents sont clairement différents, avec Hale qui reste humain malgré tout et Kellermann froid et sans pitié.

Nous voilà de retour à Fox River de nuit. Michael est en train de dévisser ses boulons mais soudain il s’arrête… il a vu que Haywire avait les yeux grand ouverts : "Qui y’a t il ? C’est quoi ton problème ?" et Haywire répond "J’ai un problème neurologique, une lésion qui dérègle mon système réticulaire", "Je ne dors jamais".



Source : www.prison-break.fr

_________________

WMA - VOTEZ POUR MON SITE Merci ^^
avatar
Cad
WEM-III maniaque

Féminin
Age : 42
Localisation : Dans le coeur de Went...on peut rêver nan ?... ;)
Date d'inscription : 16/10/2006

http://www.wentworthmiller-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum